Vous êtes ici : Accueil > SI (en seconde) > Cours > Grafcet (cours)
Publié : 25 février 2010

Grafcet (cours)

LE GRAFCET

(Cours)

 

 1- Introduction

 Le GRAFCET (GRAphe Fonctionnel de Commandes Etapes/Transitions) est l’outil graphique le plus utilisé pour la description des systèmes automatisés séquentiels.
Observons le fonctionnement de la machine à café lors de la demande d’un café.

Quelles sont les différentes actions réalisées par le système ?
 
Quels sont les événements, les conditions qui déclenchent et arrêtent les actions décrites ci-dessus ?
 
 

 2- Elaboration du grafcet

2-1 : Les étapes

Les périodes correspondant au déroulement d’une action (ou plusieurs simultanément) réalisées par le système sont appelées ETAPES. Symbolisées par un carré comportant un numéro d’ordre, elles sont placées chronologiquement de bas en haut. A droite de l’étape est placée une étiquette comportant l’action (ou les actions) associé(es) à l’étape et notées sous la forme d’un verbe à l’infinitif.
 
 
2-2 : Etape initiale

L’étape initiale (ou les étapes initiales) relative à l’action en cours au départ du système est appelée ETAPE INITIALE et est représentée comme suit :
 
 
2-3 : Liaison orientée et transition
 
Deux étapes susceptibles de se succéder sont réunies par une LIAISON ORIENTEE représentée par une ligne reliant les étapes. Par convention, le sens d’évolution s’effectue du haut vers le bas. La possibilité d’évolution entre deux étapes susceptibles de se succéder est appelée TRANSITION et est symbolisée par une petite barre perpendiculaire à la liaison orientée.
 

2-5 : Les réceptivités
 
La transition entre deux étapes peut être franchie si certaines conditions sont réunies. Les conditions associées à une transition sont appelées RECEPTIVITES. Elles sont des informations en provenance de la Partie Opérative.
 
 

 3- Grafcet relatif au fonctionnement de la machine à café

 
 
 

 4- Règles d’évolutions du grafcet

 Etape active : on dit qu’une étape est active lorsque les actions associées sont en cours d’exécution.

Règle d’évolution n°1 :
en début de fonctionnement d’un automatisme, c’est l’étape (ou les étapes) initiale qui est (sont) active(s).

Règle d’évolution n°2 : franchissement d’une transition
- une transition est validée lorsque l’étape précédente est active ;
- une transition peut être franchie si les deux conditions suivantes sont réunies :
- elle est validée ;
- la réceptivité associée à cette transition est vraie.
 
Règle d’évolution n°3 : évolution des étapes actives
 Le franchissement d’une transition entraîne :
- l’activation de l’étape immédiatement suivante ;
- la désactivation de l’étape précédente.

 

Documents joints