Vous êtes ici : Accueil > Cours S SI > La fonction "mémoriser" (les bascules)
Publié : 18 mars 2008

La fonction "mémoriser" (les bascules)

LES BASCULES (fonction « mémoriser »)

 

 1- Généralités

La bascule est le circuit de mémorisation le plus répandu.

Sa représentation est la suivante :

La bascule a une ou plusieurs entrées qui déterminent le passage d’un état à l’autre (son basculement). Comme nous le verrons, quand une impulsion est appliquée à l’une des entrées pour imposer un certain état à la bascule, elle demeure dans cet état après le retrait de l’impulsion. C’est cela que l’on appelle la mémoire de la bascule.

 

 2- La bascule RS

Introduction

Une impulsion sur S(Set) ==> mise à 1 (état logique 1) de Q.
Une impulsion sur R(Reset) ==> mise à 0 (état logique 0) de Q.

Que se passe-t-il si l’on appuie ni sur S ni sur R ? ........................................
Que se passe-t-il si l’on appuie à la fois sur S et sur R ? .............................

La bascule RS


Représentation
 Exemple
  Extrait d’une documentation

Compléter les chronogrammes suivants :

Remarque : concernant le cas R et S à 1 : ce cas interdit a en fait deux valeurs qui seront 1 lorsque la bascule sera une RS à enclenchement prioritaire et 0 lorsque la bascule sera à déclenchement prioritaire.

 3- Signal d’horloge

Les circuits numériques peuvent fonctionner de façon synchrone ou de façon asynchrone. Dans les circuits asynchrones, la sortie peut changer d’état à tout moment quand une ou plusieurs entrées changent. Un système asynchrone est donc difficile à concevoir et à dépanner. Par contre, pour un système synchrone le moment exact où la sortie change d’état est commandé par une horloge (CLK : Clock).

 4- Les bascules synchrones

4-1 : Généralités

Elles ont toutes une horloge (CLK). La représentation est la suivante :

4-2 : La bascule RST (ou RSH)

Représentation  Table de vérité

Compléter les chronogrammes suivants :

4-3 : La bascule JK

Représentation Table de vérité

 
Extrait d’une documentation

Compléter les chronogrammes suivants :

Remarque : Que se passe-t-il si on laisse J et K continuellement à 1 ? (pour cela compléter les chronogrammes suivants) .

4-4 : La bascule D synchrone

Représentation Table de vérité

 

Extrait d’une documentation.

Compléter les chronogrammes suivants :

 

4-5 : La bascule D à verrouillage(ou D Latches)

Représentation Table de vérité

 

Extrait d’une documentation.

Compléter les chronogrammes suivants :

Remarque : Comparer les 2 chronogrammes de Q des 2 bascules D et conclure.

 5- Les entrées asynchrones

 

Comme nous l’avons vu, on utilise essentiellement des bascules synchrones, mais très souvent, elles possèdent des entrées asynchrones. Ces entrées agissent indépendamment des entrées synchrones, quelques soient les conditions des entrées synchrones, quelques soient les conditions d’entrées.
En fait ce sont des entrées prioritaires qui imposent un état à la bascule malgré les commandes lancées par les autres entrées.
En général il y a deux entrées asynchrones :

- RAU <== Remise à un.

- RAZ <== Remise à zéro.

Voir les extraits de la bascule D et JK.

Compléter les chronogrammes suivants : (on considère J et K à 1)

 

Documents joints