Vous êtes ici : Accueil > Cours S SI > La fonction "protéger les biens"
Publié : 15 septembre 2008

La fonction "protéger les biens"

FONCTION PROTEGER
Protection des Biens

Selon la norme NF-C 15-100, les installations électriques basse tension (moins de 1000V entre phases) doivent suivre deux règles principales qui sont la protection du matériel utilisé et la protection des personnes amenées à être en contact avec ces matériels,

Fonction : protection des biens

Cette fonction va concerner les équipements électriques eux mêmes. En effet, un incident électrique peut les amener à la destruction (par un échauffement excessif par exemple).
Il existe deux types d’incidents : les surcharges et les courts circuits.

 1 - Les dangers :

 

1 - 1 : Les surcharges

Lorsque le courant prend une valeur supérieure à la valeur nominale, on parle de surcharge, cette faible surintensité est dangereuse si elle persiste car elle provoque un échauffement des conducteurs et des bobinages. Le temps de coupure à imposer sera inversement proportionnel à la valeur de la surcharge. Pour réaliser cette protection, on utilise un relais thermique ou un disjoncteur thermique ou des fusibles.


1 - 2 - les courts circuits

Lorsque le courant prend une valeur très supérieure à la valeur nominale, on parle de [?court circuit). Cette forte surintensité doit être instantanément éliminée. Le temps de réaction doit être très court (quelques ms). Pour ce faire, on utilise des fusibles à haut pouvoir de coupure ou un relais magnétique ou un disjoncteur magnétique.


 2 - Les solutions :


2 - 1 - Le relais thermique

a - Photo et représentation
b - Fonction du relais thermique
Le relais thermique permet "DE PROTEGER" le moteur contre les SURCHARGES. Il ne possède pas de "POUVOIR DE COUPURE", il intervient seulement sur le circuit de commande. C’est a dire qu’il donne l’ordre aux contacts auxiliaires qui lui sont associés et qui sont insérés dans le circuit de commande, d’ouvrir celui-ci.


c - Caractéristiques électriques

Son principe est basé sur l’image thermique du courant. Il agit grâce à des bilames qui se déforment en fonction du courant qui les traversent. Un courant important qui traverse un bilame échauffe celui-ci et vient alors agir sur un contact. Le relais protège les moteurs contre les surcharges (augmentation anormale du courant pendant un temps assez long). Il agit également contre les coupures de phase où les déséquilibres de celles-ci. Il peut être utilisé sur les réseaux triphasés, monophasé et continu suivant les représentations de la page précédente.


d - Exemple :

Temps de déclenchement d’un relais thermique réglé pour un courant nominal In. Pour une surcharge de 1,1 In, le relais déclenchera en 1 h . Pour une surcharge de 1,5 In, le relais déclenchera en 1 minute . Pour une surcharge de 4 In, le relais déclenchera en 10s.




2 - 2 - Les fusibles

a - Photos et représentation
 
 
b - Fonction du fusible

Le fusible sert à protéger contre les surintensités (surcharge et court - circuits). Il permet également la transmission de l ’énergie électrique.


c - Caractéristiques électriques

Il existe deux types principaux de fusibles :
• gG, protection contre la surcharge et court-circuit,
• aM, protection contre les court - circuits (accompagnement Moteur)



2 - 3 - Le disjoncteur magnéto - thermique

a - Photos et représentation
 
b - Fonction :

Il permet d’ouvrir le circuit en cas de détection d’un courant de défaut. Il possède un « pouvoir de coupure » et agit directement sur le circuit de puissance. La fermeture du circuit peut être obtenu par réarmement manuel. La partie thermique protège contre les surcharges et la partie magnétique protège contre les fortes surintensités.


c - Caractéristiques électriques

Le principe de la détection thermique est le même que pour un relais thermique. La détection magnétique se fait à l’aide d’un bobine capable de détecter très rapidement un courant de court circuit (ex : 10In au bout de 20ms)

 

2 - 4 - Exemples de courbe :

a - Courbe de déclenchement d’un disjoncteur magnéto thermique :

 

b - Courbe de fusion d’une cartouche cylindrique type aM

c - Courbe de fusion d’une cartouche cylindrique type gG