Vous êtes ici : Accueil > Cours S SI > La fonction "générer des signaux"
Publié : 6 avril 2009

La fonction "générer des signaux"

GENERATION DE SIGNAUX

Cette appellation désigne deux fonctions particulières :

• La fonction Monostable.
• La fonction Astable.


 1- Présentation

1-1 : Le fonctionnement

• Un monostable est une structure qui, en sortie, possède deux états complémentaires l’un de l’autre :
→ Un état stable ou état de repos ;
→ Un état ne pouvant être occupé que momentanément ou état pseudo-stable.

Le passage vers l’état pseudo-stable nécessite une excitation appropriée à l’entrée du monostable. Au bout d’un temps, réglable par l’utilisateur, la sortie à son état stable.


• Le terme astable désigne une structure ne possédant pas d’état stable, c’est à dire, un Oscillateur : le signal délivré oscille continuellement d’un état à l’autre sans jamais se stabiliser ; on parle également de multivibrateur astable.

Remarque : il existe également des circuits bistables : ils possèdent deux états stables ; ce sont les bascules.



1-2 : Représentation et exemple de chronogrammes de fonctionnement

Cas du monostable :
Cas de l’astable :

Remarque concernant la fonction monostable : la présence du "1" désigne un monostable qui ne peut être déclenché qu’une seule fois ; il s’appellera un monostable non redéclenchable. En son abscence, il s’agit donc d’un monostable redéclenchable.

 

 2- Exemples d’utilisation en électronique

2-1 : Le monostable

Compter le nombre de pièces sur un chaîne de fabrication dotée d’un capteur inductif : si le passage est trop rapide, l’impulsion risque d’être trop brève pour être prise en compte ; on joute alors un monostable pour allonger la durée de l’impulsion.
2-2 : L’astable

Rythmer le fonctionnement des circuits électroniques séquentiels : génération d’un signal d’horloge (rôle identique à celui d’un GBF).

 

 3- Réalisations structurelles

 

Il existe de nombreuses possibilités pour réaliser un monostable ou un astable ; parmi celles-ci, on trouve principalement les structures suivantes :

• Association de portes logiques, résistances et d’un condensateur ;
• Association d’un AIL, de résistances et d’un condensateur ;
•Utilisation d’un circuit intégré spécialisé associé à des résistances et un condensateur (voir documentations techniques).

 

 

 

Documents joints