Vous êtes ici : Accueil > Cours S SI > Les signaux
Publié : 27 janvier 2008

Les signaux

CARACTERISTIQUES DES SIGNAUX

Définition : Un signal est la variation d’une grandeur électrique qui peut être soit une tension soit un courant.

 1- Classification

Il existe 3 grands types de signaux :

Les signaux analogiques
 : ce sont des signaux qui varient de façon continue dans le temps, il ne sont pas représentatifs d’une logique particulière.

Exemples :

- Tension image de la température extérieure

- Tension image de l’ensoleillement

- Tension image de la vitesse du vent.

 

Les signaux logiques  : ils ne peuvent prendre que deux valeurs distinctes, ils sont donc discontinus et chacune des valeurs correspond à une logique particulière.

Exemples :

- La température extérieure > 10°C => U=5V sinon U=0V

- Présence de lumière. => I=5mA absence I=0mA

- Vitesse du vent > 20m/s => U=5V sinon U=0v

 

Les signaux numériques : ils ressemblent aux signaux logiques mais leur signification est différente, ils représentent un nombre codé en binaire.

Exemples : Signal numérique représentatif d’une dimension sur une machine outil, d’une température sur un thermomètre numérique ...

 

 2- Mode de représentation

On représente les tensions et les courants dans un repère orthonormé. On indique sur l’axe des abscisses, le temps et son unité. On indique sur l’axe des ordonnées la grandeur représentée ainsi que son unité (multiple ou sous-multiple).
Lorsque la grandeur en ordonnée est une tension issue d’un circuit logique on parle de chronogrammes. (Graphe en fonction du temps).

 3- Caractérisation

 

- On caractérise un signal par :

Sa forme.
Sa période T en seconde(s) ou sa fréquence f = 1/T en hertz (Hz).
Son amplitude.
Sa valeur moyenne.
Sa valeur efficace.

 

- Formes particulières : Sinusoïdale, triangulaire, rectangulaire.

 

Sinusoïdale

 

 

Triangulaire

 

 

Rectangulaire

 

- Un signal est toujours la somme de deux composantes, une constante ou continue (la valeur moyenne) et l’autre variable.

 

Composante variable+Composante continue=Signal complet

 

- On dit d’un signal qu’il est alternatif si sa valeur moyenne est nulle.


- Cas particulier d’un signal alternatif sinusoïdal : dans ce cas on définit une valeur dite efficace (pour caractériser le fait que le passage de ce signal dans une résistance pure provoque un dégagement de chaleur malgré une valeur moyenne nulle).
U efficace =Umax/ √2




- Cas particulier d’un signal rectangulaire

Pour définir avec précision la forme du signal on précise le rapport cyclique du signal.α = Durée du niveau haut/période du signal
remarque : le rapport cyclique est < 1



- Calcul de la valeur moyenne de signaux simples

On calcule la valeur moyenne d’un signal en faisant la somme sur une période des aires se trouvant entre la courbe et l’axe des abscisses en comptant positives les aires situées au dessus de l’axe et négatives celles situées au dessous et en divisant le tout par la période.

Documents joints