Vous êtes ici : Accueil > Activités > Terminale S > TP N°2 série 3
Publié : 27 octobre 2008

TP N°2 série 3

PETRIN (HABILIS)

Etude du circuit de puissance

Présentation :

C’est un système qui permet de malaxer des granulés secs (graines, café en grains, …) avec possibilité de chauffage. Le système peut être piloté manuellement ou par un automate programmable.

Matériels à votre disposition :

Caractéristiques des moteurs (rappels) :
Moteur malaxeur

Moteur montée / descente

Remarque : les tensions et courants inscrits sur la plaque signalétique sont des grandeurs efficaces. La puissance nominale est la puissance mécanique que peut normalement fournir le moteur en fonctionnement continu. Le courant nominal est l’intensité consommée par le moteur pour fournir cette puissance nominale.

 

Instrumentation : Vous disposez d’un oscilloscope 4 voies différentielles installé dans l’armoire Habilis et pouvant être commandé à distance via une interface WEB. Des sondes sont connectées à cet oscilloscope et vont vous permettre de visualiser les grandeurs suivantes :
• le courant de phase i(U1) du moteur du malaxeur ;
• le courant de phase i(U2) du moteur du couvercle ;
• la tension composée U1V1 du moteur du malaxeur ;
• la tension composée U2V2 du moteur du couvercle ;
• la tension U2N du moteur du couvercle.



 Etude du moteur du couvercle


• Sur le document annexe, tracer les flèches courant et tension correspondant aux sondes associées.

Mesures :
Mémoriser les images de la tension simple U2N (voie1) et la tension composée U2V2 (voie 2) sur l’oscilloscope (2 à 3 périodes). Sauvegarder ce résultat en utilisant les différentes possibilités offertes par l’interface Web (sauvegarde n°1) ;
Mémoriser les images de la tension simple U2N (voie 1) et du courant de phase i(U2) (voie 3) puis sauvegarder (sauvegarde n°2).
Mémoriser l’image du courant de phase i(U2) (voie 3) au moment du démarrage puis sauvegarder (sauvegarde n°3).
Exploitation des résultats :
• A partir de la sauvegarde n°1, retrouver la relation reliant la tension simple et la tension composée.
• A partir de la sauvegarde n°2, déterminer le déphasage de i par rapport à V. En déduire la valeur du cos phi, puis calculer la puissance électrique consommée.
• Au moment du démarrage, un moteur électrique consomme un courant important afin de lancer le rotor ; à partir de la sauvegarde n°3, déterminer la durée du courant de démarrage ainsi que sa valeur de pointe efficace.



Appeler le professeur avant de passer à l’étude du malaxeur



 Etude du moteur du malaxeur


• Sur le document annexe, tracer les flèches courant et tension correspondant aux sondes associées.


Mesures à vide :
Mémoriser les images de la tension composée U1V1 (voie 1) et du courant de phase i(U1) (voie 3) pendant le malaxage en vitesse 1 (2 à 3 périodes) puis sauvegarder (sauvegarde n°4).
Mémoriser l’image de la tension composée U1V1 seule pendant le malaxage en vitesse 2, puis en vitesse 3 ; enfin sauvegarder (sauvegarde n°5 et n°6) ;
• Pour chaque vitesse, mesurer la vitesse de rotation de la pale du malaxeur.



Exploitation des résultats :

• La valeur de la tension U1V1 max (sauvegarde n°4) est-elle cohérente  ? Justifier.
• A partir des sauvegardes 4,5 et 6 et des mesures de la vitesse de rotation, établir un tableau mettant en relation la fréquence de la tension d’alimentation (U1V1) et les vitesse de rotation.


DOCUMENT ANNEXE N°1


 TP origine Paul Guérin (Niort)

Documents joints