Vous êtes ici : Accueil > Cours S SI
Publié : 3 septembre 2008

Cours S SI (Mr Robichon)

  Sommaire  

Les cours-td

 Vus en 1S

les fonctions
les fonctions (td)
Introduction à l’électricité (site edf 1 et edf2)
les circuits élec (cours)
les circuits élec (td)
les résistances (loi d’Ohm) les signaux (cours) les signaux (td)
fonction \"amplifier\" (cours)
fonction \"amplifier\" (td)
fonction \"comparer\" (cours)
fonction \"comparer\" (td)
fonction \"acquérir\"

fonction \"conditionner\"
fonction \"adapter\" ou \"mettre en forme\"
, TP adapter

alimentation autonome
alimentation autonome (présentation flash)
alimentation autonome (td)
• alimentation stablisée (cours, TP)
alimentation pneumatique
 fonction\" convertir fréquence / tension\"
 fonction \"distribuer\"
 • fonction "convertir We /Wm" (cours,principe)
• Grafcet (cours, TD)
codages
• logique combinatoire (cours, td)
la fonction \"mémoriser\" (les bascules)
• les fonctions combinatoires usuelles
• fonction "compter" (cours, TD)
les réseaux informatiques
fonction \"mémoriser\" (les mémoires)
 

 Vus en TS

Site edf et circulation de l’énergie Les chemins de l’électicitéfonction \"protéger les biens\"
fonction \"protéger les personnes\"
fonction \"distribuer l’énergie\"
fonction \"convertir we /wm\"
le champ tournant
le micro-contrôleur
algorithme et algorigramme (cours)
td
• qcm micro + algo
langage C et ses fonctions
• CAN - CNA (cours,TD, animation)
• bus I2C
• bus CAN
• fonction "générer un signal" (cours, TD)
Td réseaux

 

Articles

  • Souvenir électricité (correction) - Septembre 2013

    "Souvenir électricité" : correction
    1- Les unités
    Les unitésIntensité du courant électriqueAmpèreATension électriqueVoltVPuissance électriqueWattWEnergie électriqueWatt heure
    JouleW.h
    J = 1W.sRésistanceOhm
    2- Les branchements
    Les branchementsSérieDérivation ou parallèle
    Les lampes brillent le plus pour le schéma du branchement en dérivation. En effet pour ce schéma, chaque lampe dispose d’une tenion de 9V alors que pour le montage en série, chacune ne dipose plus que de 4.5V.
    3- Les lois
    Les (...)

  • Souvenir électricité - Septembre 2013

    Que vous reste-t-il de l’électricité vue au collège ???
    Vous devez rédiger les réponses aux questions sur une copie. Vous remettrez une copie par groupe.
    1- Les unités
    Quelle est l’unité de l’intensité du courant électrique ?
    Quelle est l’unité de la tension ?
    Quelle est l’unité de la puissance ?
    Quelle est l’unité de l’énergie électrique ?
    Quelle est l’unité des résistances ?
    2- Les branchements
    Dessiner un schéma avec une pile de 9V et deux lampes en série.
    Dessiner un schéma avec une pile de 9V et (...)

  • Les fonctions - Janvier 2008

    LES FONCTIONS
    1 – Introduction La compréhension des systèmes complexes nécessite une décomposition par fonctions, c’est l’objet de l’analyse fonctionnelle. La définition et la caractérisation de ces fonctions sont donc des étapes essentielles dans l’étude des systèmes.
    2 – Qu’est-ce qu’une fonction ?
    2.1 – Rappel ; fonction mathématique :
    Soit la fonction suivante :
    On note y = f(x) où f représente la fonction réalisée. Exemple : y = 2.xf établie une relation entre la variable d’entrée x et la (...)

  • Les fonctions (TD) - Novembre 2011

    Fonctions de transfert (TD)
    Dans ce TD, vous allez caractériser des fonctions de transfert, en tracer et en modéliser.
    1- Fonction de transfert d’un capteur de vitesse
    • Donner l’équation de cette droite puis en déduire la sensibilité du capteur
    2- Fonction de transfert d’un moteur à courant continu
    • Tracer ci-dessous la fonction de transfert et en déduire l’équation :
    3- Fonction de transfert d’un capteur de couple
    4- Fonction de transfert d’un capteur de lumière
    • (...)

  • Lois fondamentales (td) - Janvier 2008

    LES CIRCUITS ELECTRIQUES (TD)
    1- Calculs d’intensités Calculer l’intensité du courant I circulant dans ce circuit (il faudra d’abord établir l’expression littérale puis faire l’application numérique) :
    Calculer l’intensité du courant I circulant dans ce circuit :
    2- Calculs de tensions (simples) Calculer les tensions V des montage ci-dessous :
    3- Calculs de tensions (autres) Calculer Vs dans le montage suivant :
    Loi du pont diviseur : Etablir l’expression de V1 en (...)

  • Lois fondamentales - Septembre 2009

    LES CIRCUITS ELECTRIQUES
    1- Les circuits électriques Pour réaliser un circuit électrique il faut au minimum un générateur, un récepteur (lampe, moteur…) et des fils de liaison. Le générateur et le récepteur possèdent deux bornes chacun : ce sont des dipôles.
    1-1 : Nœud, branche, maille
    Un nœud est une connexion qui réunit plus de deux dipôles. Sur la figure 1. D et E sont des nœuds.
    Une branche est une portion comprise entre deux nœuds consécutifs. Le circuit de la figure 1 comporte trois branches (...)

  • Les signaux - Janvier 2008

    CARACTERISTIQUES DES SIGNAUX
    Définition : Un signal est la variation d’une grandeur électrique qui peut être soit une tension soit un courant. 1- Classification Il existe 3 grands types de signaux :
    Les signaux analogiques : ce sont des signaux qui varient de façon continue dans le temps, il ne sont pas représentatifs d’une logique particulière.
    Exemples :
    - Tension image de la température extérieure
    Tension image de l’ensoleillement
    Tension image de la vitesse du vent.
    Les signaux (...)

  • Les signaux (td) - Septembre 2009

    TD, CARACTERISTIQUES DES SIGNAUX
    1- Indiquer , à côté de chaque courbe si il s’agit du signal de type analogique, logique ou numérique.
    2- Tracer les courbes suivantes :
    • Signal triangulaire d’amplitude 2V, de valeur moyenne nulle et de fréquence 50Hz.
    • Signal carré d’amplitude max 5V et d’amplitude min 0Vet de fréquence 1kHz.
    • Signal carré positif ayant une amplitude de 8V, une fréquence de 10kHz et un rapport cyclique de 3/4.
    En calculer la valeur moyenne puis en essayer (...)

  • Les résistances - Janvier 2008

    LES RESISTANCES (COURS)
    1- Définition
    La résistance électrique d’un élément conducteur est la propriété qu’il a de s’opposer au passage du courant. On appelle cet élément conducteur « élément résistif » ou « résistor ».
    L’unité de la résistance est l’Ohm (c’est la résistance d’un élément conducteur qui est parcouru par un courant de 1 ampère quand il existe entre ses extrémités une différence de potentiel de 1 volt).
    2- Loi d’Ohm et association des résistances Symbole
    - Loi d’Ohm : U = R . I
    - (...)

  • Fonction "conditionner" - Novembre 2009

    CONDITIONNER L’INFORMATION
    L’approche système décompose tout système en deux chaînes distinctes, la chaîne d’information et la chaine d’énergie.
    La fonction acquérir permet de convertir une grandeur physique en une grandeur compatible avec l’unité de traitement (automate, microcontrôleur…).
    Cette fonction peut-être par exemple réalisée par un capteur à contact qui délivre une tension 24V / 0V en cas de présence ou d’absence de pièce.
    Mais le signal électrique issu du capteur n’est pas toujours compatible (...)

  • La fonction "amplifier" - Mars 2008

    FONCTION AMPLIFIER 1 – Définition : La fonction amplifier consiste à accroître une grandeur physique d’entrée à l’aide d’une structure électronique appelée amplificateur. Il réalise l’opération mathématique élémentaire de multiplication par une constante.
    La fonction amplifier est définie comme suit :
    S = A . E S et E sont des variables électriques de type courant ou tension.
    A est appelé coefficient d’amplification. Les fonctions de transfert sont les suivantes : En (...)

  • La fonction "amplifier" (td) - Mars 2008

    FONCTION AMPLIFIER (Travaux Dirigés)
    Exercice 1 : Un capteur de température délivre, pour une variation d’entrée de 0 à 50°C, une tension de sortie de 0 à 96mV. On désire amplifier cette variation afin d’obtenir un signal de sortie compris entre 0 et 5 V, exploitable par un calculateur.
    1- Calculer le coefficient d’amplification permettant d’obtenir cette plage de variation.
    2- Proposer une structure (à base d’A.I.L.) permettant de réaliser cette opération.
    3- En utilisant le tableau des séries (...)

  • La fonction "comparer" - Mars 2008

    FONCTION COMPARER 1 – Définition La fonction comparer permet de situer un signal d’entrée par rapport à une valeur de consigne (seuil) préalablement fixée, ou à un autre signal d’entrée.
    La sortie de la fonction ne prend que deux valeurs distinctes.
    La fonction comparer peut par exemple se définir comme suit :
    Exemple :si Ve>Vseuil alors Vs =10Vsi Ve<Vseuil alors Vs=-10V
    2 – Comparaison en tension On utilise les A.I.L. (Amplificateur Intégré Linéaire) pour réaliser des montages (...)

  • La fonction "comparer" (td) - Avril 2008

    FONCTION COMPARER (Travaux Dirigés)
    1 – Comparateur simple :
    L’AIL est alimenté entre 0V et +10V
    1.1 : Donner la valeur de Vs si Ve<Vref.
    1.2 : Donner la valeur de Vs si Ve>Vref.
    1.3 : Tracer la caractéristique de transfert correspondante. Vs = f (Ve)
    1.4 : Représenter ci-dessous la courbe Vs correspondante :
    2 – Trigger de Schmitt simple : L’AIL est alimenté en -10V / +10V
    2.1 : Rappeler l’expression des 2 seuils de commutation.
    2.2 : Sachant que R1 = 10kW et R2 =33kW, calculer (...)

  • La fonction "acquérir" - Avril 2008

    LES CAPTEURS
    1 – Définition : Un capteur est un organe de prélèvement d’informations qui élabore, à partir d’une grandeur physique, une autre grandeur physique de nature différente (généralement électrique) représentative de la grandeur prélevée, et utilisable à des fins de mesure.
    Représentation fonctionnelle :
    Rôle du capteur :
    Parmi les informations de toutes natures issues de notre environnement, on distingue les grandeurs physiques associées à des événements climatiques, géométriques ou (...)

  • La fonction "adapter" ou "mettre en forme" - Avril 2008

    LA FONCTION ADAPTER (ou MISE EN FORME)
    1- Le transistor bipolaire NPN ou PNP Présentation :
    Le transistor est un composant fondamental de l’électronique moderne. Actuellement ses applications en tant que composant discret touche principalement au domaine de la commutation (en petite ou grande puissance). En tant que composant intégré, il entre dans la constitution de tous les circuits intégrés, quelques soient leurs fonctions. Nous pouvons donc distinguer deux sortes de transistors bipolaires (...)

  • La fonction "adapter" ou "mettre en forme" (tp) - Janvier 2009

    FONCTION “ADAPTER” ENTREPRISE DE TEINTURE et DAEV 1- DAEV
    Mise en situation :Le signal issue d’un capteur de vitesse à effet Hall délivre un signal carré de valeurs 0V-1.6V dont la fréquence est représentative de la vitesse du véhicule (f=1.4*V). L’amplitude de ce signal n’est pas suffisante pour être « comprise » par un microcontrôleur ; par conséquent il faut l’adapter.
    Solution : La solution technologique retenue par le (...)

  • La fonction "alimenter autonome" - Décembre 2011

    ALIMENTATION AUTONOME
    1- Introduction Cette solution d’alimentation en énergie électrique par une source locale offre l’avantage de la mobilité en n’étant pas obligé de se raccorder au réseau EDF.
    Les différentes solutions sont :
    • Les piles,
    • Les accumulateurs,
    • Les photopiles,
    • Les éoliennes.
    2- Les piles
    Une pile est un appareil non rechargeable qui transforme de façon irréversible de l’énergie chimique en énergie électrique.
    3- Les accumulateurs Un (...)

  • La fonction "alimenter" autonome (flash) - Décembre 2011

  • Alimentation autonome (TD) - Décembre 2011

    ALIMENTATION AUTONOME -TD
    1- Exercices sur les accumulateurs
    Exercice n°1 : On souhaite faire fonctionner un moteur électrique de modèle réduit 12W, 7.2V pendant 90 minutes.
    • Quelle devra être la capacité Q (en Ah) et la tension de service de ma batterie ?
    Exercice n°2 : La batterie d’une automobile possède les caractéristiques suivantes :
    force électromotrice : E=12 V
    capacité : Q=40 Ah.
    Lors d’un stationnement, les quatre feux-de-position ayant chacun une puissance de 8 W sont (...)

  • La fonction "alimenter en DC" - Décembre 2008

    ALIMENTATION STABILISEE OU REGULEE
    1- Introduction La fonction alimentation fournit à un objet technique l’énergie électrique nécessaire à son fonctionnement.
    Dans la plupart des cas, la fonction alimentation transforme les caractéristiques de l’énergie livrée par le réseau EDF pour les adapter aux conditions de l’alimentation d’un objet technique (le fonctionnement des circuits électroniques d’un objet technique nécessite en général une alimentation sous Très Basse Tension Continue).
    2- (...)

  • La fonction "alimenter en DC" (tp) - Décembre 2008

    TP ALIMENATION FIXE Présentation et cahier des charges
    L’alimentation stabilisée qui nous est proposée permet de produire une tension fixe de 5V. Son analyse fonctionnelle est la suivante :
    Pour cette étude, nous commencerons à partir de la tension abaissée.
    Le schéma structurel à simuler est le suivant :
    Remarque : la composant Rs est la résistance de charge, c’est à dire que cela représente le récepteur qu’il faut alimenter en +5V.
    Validation des (...)

  • La fonction "alimenter en énergie pneumatique" - Mai 2009

    CIRCUIT DE PUISSANCE PNEUMATIQUE Fonctions "alimenter", "distribuer" et "convertir"
    1- Structure générale d’un circuit de puissance pneumatique
    Un sein de chaque chaîne d’action, l’énergie transite depuis sa source jusqu’à l’actionneur auquel elle est destinée. Ce cheminement s’effectue au travers d’un circuit de puissance.
    La plupart des ateliers industriels sont équipés d’un réseau de distribution d’air comprimé qui permet d’alimenter et d’animer les systèmes (...)

  • La fonction "convertir fréquence-tension" - Mai 2009

    FONCTION CONVERTIR LA FREQUENCE EN TENSION
    1- Introduction
    De nombreux capteurs génèrent une fréquence variable en fonction de la grandeur d’entrée à mesurer.
    Cette fréquence est généralement de forme carrée.
    Exemples : anémomètre (principe de fonctionnement en annexe), capteur de vitesse moteur, ...
    Il est alors intéressant de transformer cette fréquence en tension image de la grandeur physique mesurée.
    Schéma fonctionnel de la fonction CONVERTIR la fréquence en tension
    2- Le (...)

  • La fonction "distribuer" (1S) - Janvier 2009

    LA FONCTION DISTRIBUER (1S)
    Introduction : L’énergie fournie par l’alimentation, qu’elle soit d’origine électrique ou pneumatique doit être distribuée aux différents actionneurs du système. Deux possibilités peuvent alors être envisagées :
    Les organes les plus fréquemment rencontrés de distribution sont :
    Pour l’énergie pneumatique, les distributeurs.
    Pour l’énergie électrique en continu,Les transistors en commutation et les relais électromécaniques.
    Nous allons, dans ce cours traiter le dernier cas (...)

  • Principe des moteurs cc - Avril 2008

    Animations créées par Jacques Hobart, lycée Marcel Dassault, Rochefort
    Animation n°1 :
    Animation n°2 :
    Animation n°3 :
    Animation n°4 :
    Animation n°5 :

  • La fonction "convertir We et Wm" - Septembre 2008

    Convertir l’énergie électrique en énergie mécanique
    Les moteurs
    1- Mise en situation
    Les principales sources d’énergie mises en oeuvre industriellement sont l’énergie électrique et l’énergie mécanique.
    Disposant, en général, de l’une ou de l’autre de ces sources, on est amené à réaliser une conversion au moyen de machines électriques. On utilise :
    • Un moteur pour convertir l’énergie électrique en énergie mécanique.
    • Une génératrice pour convertir l’énergie mécanique en énergie (...)

  • Le grafcet - Mars 2009

    LE GRAFCET
    Parmi les outils de spécification des automatismes industriels, le GRAFCET (GRAphe Fonctionnel de Commande Etape/Transition) tient une place privilégiée grâce à sa capacité d’utilisation dans les phases de spécification, de conception et de réalisation du système et plus particulièrement dans sa partie commande.
    Le GRAFCET est normalisé internationalement depuis 1988 (CEI 848). 1- L’outil GRAFCET Le GRAFCET est un outil graphique de description des comportements d’un système logique. Les (...)

  • Le grafcet (td) - Mars 2009

    GRAFCET, TD
    1- Bain de dégraissage
    • Cahier des charges :
    Fonctionnement :
    Un chariot se déplace sur un rail et permet, en se positionnant au-dessus d’une cuve, de nettoyer des pièces contenues dans un panier en les trempant dans un bac de dégraissage.
    Cycle détaillé :
    • Quand le chariot est en haut à gauche et que l’on appuie sur le bouton de départ du cycle ( dcy ), le chariot va au-dessus du bac de dégraissage.
    • Le panier descend alors dans ce bac où on le laisse 30 (...)

  • La logique combinatoire (cours) - Mars 2009

    LES SYSTEMES LOGIQUES COMBINATOIRES
    1- Les signaux logiques
    Dans un système logique, l’information traitée est de type binaire. Elle est représentée par des signaux électriques à 2 états. Ces signaux diffèrent suivant la logique employée.
    2- Logique à contact
    • Etat technologique d’un contact électrique :
    a= 0, le contact est au repos a=1, le contact est au travail • Variables (...)

  • La logique combinatoire (td) - Mars 2009

    TD LOGIQUE COMBINOIRE
    1- Equation logique et simplification Soit le tableau suivant :
    • Ecrire S sous sa forme complète.
    S =
    • Simplifier S
    2- Equations logique
    • Etablir les équations logiques de L1, L2, A et B.
    L1 =
    L2 =
    A =
    B =
    3- Système à étudier (étude de la partie commande d’un store automatique) Un bâtiment industriel est équipé de volets roulants sur chacune de ses ouvertures. Chaque volet peut être commandé individuellement par 2 boutons :
    → m : (...)

  • Le codage - Mars 2009

    SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES
    1- Introduction En binaire, on distingue trois principaux systèmes de codage :
    • Binaire pur,
    • Binaire DCB (Décimal Codé Binaire),
    • Binaire réfléchi (code Gray).
    En informatique on utilise aussi et surtout le codage :
    • Hexadécimal,
    • ASCII.
    2- Définition
    • Codage : Opération consistant à représenter des informations à l’aide d’un code. • Codage binaire : Le code binaire utilise exclusivement les symboles 0 et 1 (...)

  • La fonction "mémoriser" (les bascules) - Mars 2008

    LES BASCULES (fonction « mémoriser »)
    1- Généralités
    La bascule est le circuit de mémorisation le plus répandu.
    Sa représentation est la suivante :
    La bascule a une ou plusieurs entrées qui déterminent le passage d’un état à l’autre (son basculement). Comme nous le verrons, quand une impulsion est appliquée à l’une des entrées pour imposer un certain état à la bascule, elle demeure dans cet état après le retrait de l’impulsion. C’est cela que l’on appelle la mémoire de la bascule.
    2- La bascule RS (...)

  • La fonction "mémoriser" : les mémoires - Juin 2010

    LES MEMOIRES
    1- Introduction Les systèmes numériques disposent d’un avantage important par rapport aux systèmes analogiques, soit leur aptitude à mémoriser facilement de grandes quantités de données et d’informations numériques aussi bien à long terme qu’à court terme. C’est la capacité de mémorisation qui explique la polyvalence des systèmes numériques et leur adaptabilité à de nombreuses situations. Par exemple, la mémoire principale interne d’un ordinateur conserve des instructions qui indiquent à (...)

  • La fonction "compter" - Mai 2008

    LA FONCTION COMPTAGE/DECOMPTAGE
    1- Définition Le compteur est une microstructure (logique binaire) séquentielle qui permet de dénombrer, dans la limite des bascules qui la constitue (capacité du compteur), les impulsions appliquées en entrée.
    2- Types de compteurs Un compteur peut être :
    + BINAIRE : un compteur binaire à n bascules possède 2n états distincts. Le comptage est employé lorsqu’on désire utiliser au maximum les combinaisons offertes.
    + DECIMAL : un compteur décimal possède 10 états (...)

  • La fonction "compter" (td) - Mai 2008

    CARACTERISATIONS DE COMPTEURS ET CÂBLAGES
    1- Soit le compteur suivant :
    + Caractériser ce compteur
    + Effectuer ci-dessous le câblage nécessaire pour que le compteur puisse fonctionner normalement :
    2- Soit le compteur suivant :
    + Caractériser ce compteur + Effectuer ci-dessous le câblage du compteur pour qu’il fonctionne en décompteur.
    3- Soit le compteur suivant :
    + Caractériser ce compteur
    4- Soit le (...)

  • Les réseaux - Mai 2008

    LES RESEAUX INFORMATIQUES 1- PARTIE A : CONCEPTS DE BASE DES RESEAUX 1-1 :PRESENTATION
    Les besoins de communication de données informatiques entre systèmes plus ou moins éloignés sont multiples : transmission de messages, partage de ressources, transfert de fichiers, consultation de bases de données, gestion de transaction, télécopie ...
    Un réseau de transmission de données peut être défini comme l’ensemble des ressources liées à la transmission et permettant l’échange des données entre les (...)

  • La "circulation" de l’énergie - Septembre 2008

    GESTION DE L’ENERGIE 1- Mise en situation La bonne gestion de l’énergie électrique est un problème complexe, elle contribue aux performances de l’industrie. Par une bonne gestion de l’énergie, on doit pouvoir assurer :• L’utilisation optimum des actionneurs industriels (moteurs, chauffage ...) ;
    • Les économies d’énergie maximales (pour réduire les coûts de fabrication) ;
    • La sécurité des biens et des personnes amenées à travailler sur les équipements électriques.
    2- les sources (...)

  • La fonction "protéger les biens" - Septembre 2008

    FONCTION PROTEGER
    Protection des Biens
    Selon la norme NF-C 15-100, les installations électriques basse tension (moins de 1000V entre phases) doivent suivre deux règles principales qui sont la protection du matériel utilisé et la protection des personnes amenées à être en contact avec ces matériels,
    Fonction : protection des biens
    Cette fonction va concerner les équipements électriques eux mêmes. En effet, un incident électrique peut les amener à la destruction (par un échauffement excessif par (...)

  • La fonction "protéger les personnes" - Septembre 2008

    FONCTION PROTEGER
    Protection des Personnes
    Selon la norme NF-C 15-100, les installations électriques basse tension (moins de 1000V entre phases) doivent suivre deux règles principales qui sont la protection du matériel utilisé et la protection des personnes amenées à être en contact avec ces matériels,
    Fonction : protection des personnes : Introduction :
    La protection des personnes en contact avec des installations électriques est impérative car l’effet du courant (...)

  • La fonction "distribuer" (TS) - Septembre 2008

    LA FONCTION DISTRIBUER
    Introduction : L’énergie fournie par l’alimentation, qu’elle soit d’origine électrique ou pneumatique doit être distribuée aux différents actionneurs du système. Deux possibilités peuvent alors être envisagées :
    • Distribution en tout ou rien (ou par commutation), la source d’énergie est alors mise directement en relation avec l’actionneur.
    • Distribution par modulation d’énergie, dans ce cas l’actionneur reçoit l’énergie de façon graduelle.
    1- Distribution en tout (...)

  • Les champs tournants - Septembre 2008

    → Le courant électrique créé un champ magnétique
    → Le champ magnétique est proportionnel au courant électrique
    → Champ magnétique sinusoïdal
    → Le champ magnétique est une grandeur vectorielle
    → Création d’un champ magnétique tournant
    → Principe du moteur synchrone
    → Principe du moteur asynchrone

  • Le microcontrôleur - Novembre 2008

    LES SYSTEMES MICRO-PROGAMMES
    1- Mise en situation :
    Les systèmes à microprocesseurs ou microcontrôleurs sont omniprésents dans la vie de tous les jours. On les rencontre dans des systèmes complexes (ordinateurs individuels) mais également dans des systèmes simples (machine à laver, pompe à essence, store automatique, ...) où leur grande souplesse est appréciée.
    Un objet technique, intégrant de l’électronique, fait souvent apparaître des fonctions ayant pour rôle le traitement d’informations : (...)

  • Algorithme et algorigramme - Novembre 2008

    ALGORITHME - ALGORIGRAMME
    1- Les définitions
    Algorithme : c’est un ensemble de règles opératoires rigoureuses, ordonnant à un processeur d’exécuter dans un ordre déterminé un nombre fini d’opérations élémentaires ; il oblige à une programmation structurée.
    Algorigramme : c’est une représentation graphique de l’algorithme. Pour le construire, on utilise des symboles normalisés. Ci-dessous, quelques exemples.
    Début ou fin
    Liaison orientée
    Traitement (...)

  • Algo-td - Décembre 2008

    ALGORIGRAMMES ET ALGORITHMES
    1- Ecriture d’algorigrammes à partir d’un cahier des charges
    Ouvre portail FAAC
    1-1 : Réaliser tout d’abord l’algorigramme du fonctionnement du portail simplifié : Pour cela on ignorera le faisceau lumineux chargé de détecter les passages ou les obstacles.
    En conséquence le fonctionnement se réduit alors aux éléments suivants :
    • Au départ le portail est fermé, en attente d’une commande (clé ou télécommande ou code).
    • Lors d’une commande, le portail (...)

  • Le langage C - Décembre 2008

    LE LANGAGE C
    1- Historique
    Le langage C a vu le jour au début des années 1970 aux Bell Laboratories (AT&T) en parallèle avec le système d’exploitation UNIX. Le langage C a été défini dans l’ouvrage THE C PROGRAMMING LANGUAGE de Brian W. Kernighan et Dennis M. Ritchie.
    Il est aujourd’hui normalisé (1989) ce qui assure une grande portabilité aux logiciels écrits dans ce langage. Le langage C normalisé est qualifié du sigle de C-ANSI (American National Standards Institute). Le langage C est un (...)

  • CAN-CNA (cours) - Décembre 2014

    CONVERSIONS DE DONNEES
    1- Introduction
    Les symboles :
    Exemples :
    2- Conversion Numérique-Analogique (CNA ou DAC)
    Exemple :
    Soit un convertisseur numérique - analogique 4 bits.
    Si le signal numérique est composé de 4 entrées, on a 24 = 16 nombres binaires distincts.
    Pour chacun de ces nombres, la tension de sortie Vs est différente.
    On appelle Vmax la valeur maximale de Vs
     Compléter le tableau suivant pourVmax=10V
    Tracer ci-dessous la fonction de transfert
    Définitions et vocabulaire (...)

  • CAN-CNA (animation) - Janvier 2009

    animation créée à partir d’un ppt trouvé sur le net

  • CAN-CNA (td n°1) - Décembre 2008

    FONCTION CONVERTIR (TD n°1)
    Exercices sur les CNA Exercice n°1 : Soit un CNA à 5 bits. La tension de sortie Vs vaut 0.2V lorsque le mot d’entrée est 00001.
    • Quelle est la valeur de Vs correspondant à la pleine échelle ?
    Exercice n°2 : Soit un CNA à 5 bits. Lorsque le mot d’entrée est 10100, la tension de sortie Vs vaut 5V.
    • Que vaut Vs pour un mot d’entrée de 11101 ?
    Exercice n°3 : Soit un CNA à 8 bits ayant une pleine échelle égale à 10V. Soit l’octet A=10010110, appliqué à l’entrée de ce (...)

  • La fonction "générer des signaux" - Avril 2009

    GENERATION DE SIGNAUX
    Cette appellation désigne deux fonctions particulières : • La fonction Monostable.
    • La fonction Astable.
    1- Présentation 1-1 : Le fonctionnement
    • Un monostable est une structure qui, en sortie, possède deux états complémentaires l’un de l’autre :
    → Un état stable ou état de repos ;
    → Un état ne pouvant être occupé que momentanément ou état pseudo-stable.
    Le passage vers l’état pseudo-stable nécessite une excitation appropriée à l’entrée (...)

  • La fonction "générer des signaux" (td) - Avril 2009

    TD, FONCTIONS MONOSTABLE ET ASTABLE
    1- Travail sur le composant 74123
    • Documentation constructeur
    • Caractériser ci-dessous ce composant :
    • On désire obtenir en sortie de ce composant une durée de l’état instable de 10ms déclenché sur front montant. Etablir ci-dessous le câblage complet permettant de valider ce cahier des charges.
    2- Travail sur le composant LM555 Vous avez sur internet la documentation constructeur du LM555. Le caractériser ci-dessous.
    3- (...)

  • TD réseaux - Février 2009

    TD RESEAU
    1) Connecter les 5 stations, indiquer leur adresse, afin qu’elles appartiennent au réseau 130.10.0.0.
    2) Connecter les 5 stations, indiquer leur adresse, afin qu’elles appartiennent au réseau privé de classe C dont vous définirez l’adresse IP et le masque de sous-réseau.
    3) Le réseau privé 192.168.10.0 possède 4 sous-réseaux de 62 machines. Pour les 4 sous-réseaux donner l’adresse IP], le masque, le nombre de bits utilisés pour le masque et l’adresse de diffusion. Connecter 3 stations à 2 (...)

  • Le bus I2C - Mai 2008

    LE BUS I2C (Inter Integrated Circuit)
    1- Présentation Le bus I2c est caractérisé par une liaison en mode série réalisée à l’aide de 2 fils. C’est la société Philips qui en a crée le concept au début des années 80. Son succès est lié à sa simplicité. Voici l’architecture type d’un bus I2C ; les données transitent par les lignes :· SDA : signal de donnée, généré par le Maître ou l’Esclave. · SCL : signal d’horloge généré par le Maître.
    La communication sur le bus est orchestré de manière suivante :
    • Le (...)

  • Le bus CAN - Mai 2009

    BUS de terrain CAN (Controller Area Network)
    1- Présentation
    Le CAN a été lancé en 1990 pour répondre aux besoins de l’industrie automobile devant la montée de l’électronique embarquée. En 2005 une voiture moyenne comporte une centaine de microcontrôleurs. Pour éviter les 2 kms de câblage d’une grosse voiture actuelle, soit 100 kg de cuivre, il fallait définir un bus série simplifiant énormément l’intégration des fils dans le châssis.
    En pratique, il y a trois bus CAN différents dans une voiture, à (...)